1ª Clínica de Medicina Biológica y Acupuntura de Donostia

Intolérences Alimentaires

Par Biorésonance

Nous informent de  l’existence, ou non (c´est toujours oui), les additifs alimentaires ou des aliments qui vont être de  difficile métabolisation  par l´organisme de la personne étudié, on l´appelera  INTOLÉRANCES , affectant à la fois les enfants comme aux  adultes.

Il est rare de trouver une personne qui ne manifeste pas aucune hipersensibilité à l’un ou quelques-uns  des plus 200 aliments et d’additifs qu´on étudie  dans chaque personne.

Cette hypersensibilité, de nombreuses fois, est soupçconnée  par la personne  qui la soufre, mais, dans d’autres occasions, elle provoque de petis  dysfonctionnements doux (fatigue, maux de tête, gaz, inflammation gastrique, vomissements, diarrhée, prurit, etc)  dont le patient ne fait pas une relation,  ni même soupçonner,qui ait une  relation avec un aliment en  particulier.

Avec un petit échantillon de sang,  nous savons quels sont les aliments hipersensible á  chaque personne.

Nous avons ou non de  l’existence , ou non ,de l´existance d´aliments ou d´additifs alimentaires qui vont être difícil de métaboliser.

 

Par IgG

Un niveau au-delà de l’étude des intolérances alimentaires.

Nous étudions l’existence d’anticorps sanguins à plus de 180 aliments.

Lorsque le résultat est positif sujet d’un aliment particulier, cela signifie que notre corps trouve ce produit comme dangereux, et a développé ses défense spécifique (anticorps IgG spécifiques), ce qui implique la possibilité de déclencher une réaction allergique plus grave dans le cas des additifs alimentaires et détecté par IRM.

Lorsque le résultat est positif au sujet de nombreux aliments, signifie qu’il est l’intestin qui a des problèmes. Ces déterminations seront résolus lorsque le problème intestinal question avec succès.
 

Génétiques

C´Est l´étude génétique ce qui nous permet affirmer quels sont les génes dans le processus d’absorption, de la transformation et de l’élimination de toutes les substances  ingérés dans notre alimentation, sont activés ou déprimés.

En savoir plus